BIXENTE LIZARAZU

 
Lorsqu'on évoque Bixente Lizarazu on pense immédiatement à trois équipes au sein desquelles il aura vécu de grandes choses durant ses 18 années de carrière. En premier lieu avec les Girondins de Bordeaux avec lesquels il sera champion de France de D2 en 1992 et surtout vivra une finale de coupe UEFA en 1996 qu'il perdra contre le Bayern Munich. Ensuite ce sera avec le club de Munich qu'il construira le plus gros de son palmarès avec six Bundesliga de gagnées ( 1999, 2000, 2001, 2003, 2005 et 2006 ), cinq coupes d'Allemagne ( 1998, 2000, 2003, 2005 et 2006 ), cinq coupes de la Ligue allemande ( 1997, 1998, 1999, 2000 et 2004 ) et surtout une Ligue des Champions en 2001. Pour finir il connaîtra la consécration avec l'équipe de France en devenant champion du monde en 1998 et champion d'Europe en 2000 tout en totalisant 97 sélections pour deux buts de marqués.
 
BIXENTE LIZARAZU

Bixente Lizarazu est né en 1969 à Saint-Jean-de-Luz dans les Pyrénées-Atlantiques. A préciser que même si son prénom de naissance est bien Bixente, les autorités administratives l'enregistreront avec le prénom Vincent ( équivalent en français de Bixente qui est un nom basque ). Mais à force de procédures judiciaires il obtiendra en 1996 le droit de s'appeler Bixente qui deviendra à partir de ce moment là son prénom officiel sur sa carte d'identité. Tout gamin il se mettra rapidement au sport en pratiquant le ski ( avec ses parents et son frère ), la pelote basque, le surf, le rugby et le foot en signant une licence au sein du club des Eglantins de Hendaye au sein duquel à l'âge de dix ans il deviendra l'ailier gauche. Ensuite en Septembre 1983 alors qu'il s'approchait de ses quatorze ans il intègrera le Sport-Etudes de Mérignac où après une année de présence il se fera remarquer par les recruteurs des Girondins de Bordeaux qui feront tout pour attirer le jeune basque mais ses parents ne seront pas d'accord dans un premier temps pour le laisser partir à son âge au sein du club bordelais tout en précisant que Bixente hésitait encore à ce moment là de choisir de s'orienter vraiment vers le tennis ou le football. Finalement il jettera son dévolu sur le ballon ce qui l'amènera à débarquer au sein de l'equipe girondine qui venait de remporter le championnat de France de D1 avec des joueurs expérimentés comme Alain Giresse, Jean Tigana, Bernard Lacombe, René Girard, Léonard Specht, Gernot Rohr, Thierry Tusseau, Bernard Zénier et Dieter Müller pour ne citer qu'eux. Même en se concentrant sur le football Lizarazu ne mettra pas de côté ses études puisqu'il était décidé à obtenir son baccalauréat et finalement il l'obtiendra ( le D ) suite à beaucoup d'application en cours. A préciser que même lorsque sa carrière professionnelle sera commencée il continuera ses études pour obtenir une licence sur " les conséquences des perturbations psychologiques et comportementales sur l'extensibilité musculaire " ainsi qu'une autre en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives tout en précisant qu'il débutera ensuite une maîtrise de management sportif qu'il abandonnera rapidement pour pouvoir répondre aux exigences du niveau professionnel.
A son arrivée à Bordeaux Bixente constatera qu'il était plus petit et plus frêle que ses camarades de formation ce qui lui vaudra quelques soucis à s'imposer au point que ses entraîneurs le feront évoluer au sein des équipes composées des joueurs les plus faibles des Girondins. Finalement lorsqu'il aura seize ans il sera convoqué par son formateur en présence de ses parents pour s'entendre dire qu'il n'avait pas suffisament de qualités physiques pour faire carrière dans le football. Mais au lieu de baisser les bras le natif de Saint-Jean-de-Luz digèrera son échec pendant deux semaines et reviendra au centre de formation bordelais surmotivé et métamorphosé au point que son travail et sa persévérance taperont dans l'oeil de l'entraîneur de l'équipe première, Aimé Jacquet, deux ans et demi plus tard ce qui l'amènera à intégrer le groupe professionnel à l'aube de la saison 88/89. Et là ce sera tout émerveillé qu'il cotoyera aux entraînements des internationaux de grande expérience tels que Jean Tigana, Dominique Dropsy, Didier Sénac, Jean-Christophe Thouvenel, Zoran Vujovic, Bernard Genghini, Jesper Olsen, Enzo Scifo,  Jean-Marc Ferreri, Clive Allen et Yannick Stopyra. Mais du fait qu'il jouait comme ailier gauche il savait très bien que ça serait difficile pour lui d'engranger un temps de jeu conséquent à cause de joueurs ofensifs de grande expérience tels que Ferreri, Allen, Pascal, Stopyra, Cantona ( à partir de Janvier 1989 )et voire deux autres jeunes novices comme Gnako et Dugarry. Finalement il découvrira le haut niveau français en Novembre 1988 lorsque Jacquet le fera jouer contre Caen mais Lizarazu prendra une nouvelle dimension au sein de l'équipe girondine en Février 1989 quand Didier Couécou prendra les commandes du groupe bordelais après le limogeage de Jacquet du fait qu'il décidera de de demander au jeune basque de devenir arrière gauche. Alors Bixente acceptera sans réfléchir dans le but d'essayer de pouvoir s'imposer sur le flanc gauche de la défense bordelaise du fait que le titulaire indiscutable, Gernot Rohr, commençait à prendre de l'âge ( il approchait de ses 36 ans ). Et là le jeune homme de 19 ans s'imposera sans difficulté à son nouveau poste du fait qu'il était hargneux sur l'adversaire sans rien lâcher durant toute une rencontre tout en participant aux offensives de son équipe grâce à sa formation d'ailier gauche ce qui lui permettra de délivrer de nombreux centres décisifs à ses attaquants. Alors avec seize matchs de disputés durant cette saison 88/89 il prendra part à la piètre treizième position finale acquise en championnat par son équipe avec dix points d'avance sur le 18ème ( barrage de relégation ).
Suite au départ à la retraite de Rohr, Bixente récupérera logiquement le poste de latéral gauche ce qui l'amènera à réaliser une saison 89/90 pleine avec  42 rencontres pour deux buts ( ses deux premiers en D1 ) toutes compétitions confondues tout en précisant qu'il ne loupera aucune journée de tout le championnat. Collectivement sous la houlette de Raymond Goethals, Lizarazu et les  Bell, Battiston, Sénac, Dogon, Thouvenel, Pardo, Durand, Olsen, Ferreri, Allofs, Den Boer et Paille ( à partir de Décembre 1989 ) réaliseront un exercice hexagonal de toute beauté en luttant jusqu'à la dernière journée pour le titre de champion de France avec l'Olympique de Marseille mais finalement ils ne seront que vice-champions à deux points des phocéens tout en ayant les secondes meilleures attaques ( 51 ) et défenses ( 25 ) de l'élite. A préciser que les bordelais effectueront également un formidable parcours en coupe de France jusqu'en quarts de finale qu'ils perdront aux tirs aux buts contre le futur finaliste, le RC Paris, après un 1-1 final après prolongations. Vraiment une belle année pour le jeune basque qui était maintenant bien installé dans le monde professionnel.
La saison 90/91 verra Lizarazu confirmer son exercice précédent en accumulant 35 matchs pour deux buts mais par contre collectivement ce sera plus compliqué du fait que Goethals était parti et que son successeur Gernot Rohr ne tiendra que quelques journées avant que Gérard Gili ne prenne la suite à partir de Septembre 1990. Alors de ce fait les Girondins ne se battront pas pour le titre national mais plus pour son maintien et finalement ils l'obtiendront en finissant dixièmes à cinq points du 18ème tout en précisant quand même qu'ils n'étaient qu'à quatre points d'une qualification européenne. Mais à l'issue du championnat la DNCG décidera de rétrograder administrativement Bordeaux en seconde division à cause d'un déficit budgétaire en même temps que Brest et Nice. A préciser que pendant cette année là Bixente découvrira à 21 ans les joutes européennes en disputant six matchs en coupe UEFA où lui et ses coéquipiers iront jusqu'en huitièmes de finale qu'ils perdront 7-0 score cumulé contre l'AS Roma, futur finaliste ( deux défaites par 5-0 et 2-0 ).
Même avec la descente en D2 le basque ne quittera pas le navire girondin au même titre que Didier Sénac, Christophe Dugarry et Jean-Luc Dogon entre autres ce qui l'amènera à être l'une des pèces maîtresses des Girondins pour la saison 91/92 en ne manquant qu'une petite journée du championnat où lui et ses coéquipiers réussiront à retrouver l'élite illico-presto en terminant en tête du groupe B avec trois points d'avance sur le RC Strasbourg tout en ayant la meilleure défense avec 24 buts d'encaissés. Et cerise sur le gâteau il inscrira un premier trophée à son palmarès suite à l'acquisition du titre de champion de France de D2 après la victoire de Bordeaux contre l'autre premier, Valenciennes, sur le score de 7-2 score cumulé ( deux victoires par 4-0 et 3-2 ).
Ses retrouvailles avec la D1 ne seront pas du tout loupées puisque grâceà un beau recrutement ( Marcio Santos, Valdeir, Eric Guérit, Zinedine Zidane, Jean-François Daniel, Philippe Lucas, Laurent Croci et Rolland Courbis comme entraîneur ) le promu bordelais sera la grande surprise du championnat 92/93 en arrachant une qualification européenne suite à sa quatrième position finale acquise à cinq points de Marseille ( l'O.M sera dépossédé de son titre national suite à l'affaire de corruption VA-OM ) tout en ayant la meilleure défense avec seulement 25 buts d'encaissés. A préciser également qu'en parallèle de l'exercice hexagonal les Girondins atteindront les quarts de finale de la coupe de France qu'ils perdront 2-0 contre le PSG, futur vainqueur de l'épreuve.
Les renforts de Philippe Vercruysse, Youssouf Fofana, Marcel Dib, Stéphane Paille et Richard Witschge permettront à Bordeaux de rééditer son exploit de l'année passée en terminant de encore  quatrième ( cette fois-ci à treize points du PSG ) avec une nouvelle qualification européenne à la clé. A préciser que pendant ce championnat 93/94 Bixente vivra son exercice le plus abouti en terme d'efficacité en inscrivant neuf buts en 32 rencontres ( pas mal pour un défenseur ) ce qui l'amènera à terminer au 22ème rang du classement des meilleurs buteurs à égalité avec son équipier Vercruysse. A notifier également que pour la seconde campagne européenne de sa carrière Lizarazu atteindra de nouveau les huitièmes de finale que cette fois-ci il perdra contre Karlsruher SC ( victoire 1-0 et défaite 3-0 ).
Le changement d'entraîneur pour la saison 94/95 (le portugais Toni succèdera à Courbis ) ne vaudra   club bordelais de terminer aux quatre premières places du championnat mais réussira tout de même à finir sixième  ex-aequo avec Monaco avec une qualification pour l'Intertoto à la clé ( grâce à une meilleure diiférence de buts ( +21 contre +5 ) ce seront les monégasques qui seront qualifiés pour l'UEFA ). A préciser que les Girondins effectueront des parcours mitigés au sein des coupes puisqu'ils atteindront les quarts de finale de la coupe de France ( perdu 2-0 après prolongations contre Strasbourg, futur finaliste ) et les seizièmes de finale de la coupe UEFA ( perdu contre Katowice ( défaite 1-0 et 1-1 ).
Avec une ribambelle de défenseurs au sein de son effectif le coach Slavoljub Muslin ( puis Gernot Rohr à partir de Février 1996 ) jouera l'alternance entre tous ses joueurs défensifs ce qui amènera Lizarazu à ne jouer qu'en championnat et en coupe d'Europe du fait qu'à son poste il était principalement en concurrence avec Dogon, voire Croci et Toyes. Alors avec 40 matchs pour huits buts ( 23 pour trois en D1 et 17 pour cinq en Europe ) il prendra part à la saison 95/96 très contrastée de son équipe avec une laborieuse seizième position finale acquise en championnat à quatre points du premier relégable alors qu'en coupe d'Europe ce sera une aventure incroyable. Tout débutera en Intertoto où les Girondins réussiront à se qualifier pour l'UEFA suite à leur victoire finale contre Karlsruher ( victoire 2-0 et 2-2 ) et continuera jusqu'en finale de l'UEFA qu'ils perdront 5-1 score cumulé contre le Bayern Munich ( deux défaites par 2-0 et 3-1 ) après avoir réussi l'exploit d'éliminer le grand Milan AC en quarts de finale ( après avoir perdu l'aller 2-0 en Italie les bordelais retourneront la situation en leur faveur au retour en gagnant 3-0 ). Une énorme campagne européenne.

N.B :

Avant de quitter la France Bixente aura été élu trois fois meilleur arrière gauche du championnat de France sur les sept saisons qu'il aura évolué à ce niveau.
 
BIXENTE LIZARAZU

Pendant l'été 1996 Bixente décidera de quitter son club formateur après avoir évolué huit ans en équipe première afin de tenter une expérience à l'étranger . Grâce à ses origines basques ce sera logique qu'il choisira de rejoindre le championnat d'Espagne afin de s'engager en faveur de l'Athletic Bilbao où la tradition était de ne recruter que des joueurs basques. En débarquant à Bilbao il deviendra le premier joueur basque non espagnol à évoluer pour le club tout en voulant franchir une nouvelle étape dans sa carrière afin d'être reconnu comme l'un des meilleurs défenseurs européens . Mais malheureusement l'ancien Girondin vivra une saison 96/97 assez délicate à cause d'une blessure contractée à Bordeaux ( une pubalgie qui le fera souffrir pendant quatre mois avant de se faire opérer ) et à une mésentente avec son entraîneur qui n'était autre que Luis Fernandez. Finalement il ne totalisera que 18 rencontres toutes compétitions confondues ( seize en Liga et deux en coupe du Roi ) ce qui lui fera prendre part quand même à la bonne sixième position finale acquise par l'Athletic.
 
BIXENTE LIZARAZU

Voulant se relancer après une saison assez pénible il décidera de quitter l'Espagne pour accepter l'offre que lui faisait le Bayern Munich tout en sachant que c'était un gros pari pour lui du fait que peu de joueurs français avaient réussi à s'adapter en Bundesliga. Dès son arrivée en Bavière il s'adjugera la coupe de la Ligue aux dépens du VFB Stuttgart sur le score de 2-0 mais quelques mois plus tard sa pubalgie sera de retour ce qui l'amènera à effectuer de nombreuses séances de kinésithérapie voire d'acupunture pour faire disparaître la douleur. Finalement pour sa première année munichoise il totalisera 25 matchs toutes compétitions confondues ce qui lui permettra de finir vice-champion ( à deux points de Kaiserslautern tout en ayant la meilleure attaque avec 69 buts ) et surtout de remporter la seconde coupe nationale en battant en finale de la coupe d'Allemagne le MSV Duisbourg sur le score de 2-1. A préciser également qu'il participera au parcours du Bayern en Ligue des Champions jusqu'en quarts de finale qu'il perdra 1-0 score cumulé contre le Borussia Dortmund ( 0-0 et défaite 1-0 après prolongations ).
La saison 98/99 verra de nouveau Bixente être embêté par une nouvelle blessure contractée en Mars 1999 ( rupture totale du ligament postérieur du genou gauche ) ce qui l'empêchera de participer à la finale de la Ligue des Champions mais avec neuf matchs de joués il aura été l'un des grands artisans du parcours de son équipe jusque là mais ce sera comme spectateur qu'il verra ses coéquipiers s'incliner 2-1 contre Manchester United ( après avoir mené 1-0 depuis la sixième minute les bavarois encaisseront deux buts pendant le temps additionnel ). Mais avec ses 19 matchs pour deux buts en Bundesliga il pourra ajouter à son palmarès un titre de champion d'Allemagne ( avec quinze points d'avance sur le Bayer Leverkusen tout en ayant les meilleures défenses ( 28 ) et attaques ( 76 ) sans oublier une nouvelle coupe de la Ligue conquise 4-0 contre le VFB Stuttgart tout en précisant qu'il était à deux doigts de conquérir aussi la coupe d'Allemagne ( défaite aux tirs aux buts contre le Werder Brême après un 1-1 final après prolongations ). Une grande année mais l'ancien bordelais regretera de ne ps avoir disputé la finale de la Ligue des Champions.
Ensuite de 1999 à 2004 il sera encore ennuyé par quelques pépins physiques mais réussira à étoffer son palmarès de trois nouveaux titres nationaux ( grâce à une meilleure différence de buts en 99/00 sur le Bayer Leverkusen ( +45 contre +38 ), un petit point d'avance sur Schalke 04 en 00/01 et seize points d'avance sur Stuttgart en 02/03 ), de deux nouvelles coupes d'Allemagne conquises contre le Werder Brême en 99/00 ( 3-0 ) et Kaiserslautern en 02/03 ( 3-1 ) sans oublier trois coupes de la Ligue ( 2-1 contre le Werder Brême en 1999, 5-1 contre Hertha Berlin en 2000 et 3-2 contre Werder Brême en 2004 ). Mais le summum de la carrière de l'ancien de Bilbao sera l'année 2001 avec les acquisitions de la Ligue des Champions aux dépens de Valence CF ( aux tirs aux buts après un 1-1 final après prolongations ) et de la coupe Intercontinentale en venant à bout de Boca Juniors sur le score de 1-0 après prolongations. Un palmarès de toute beauté.
Mais à tous ces trophées faut pas oublier de parler des beaux parcours effectués en Ligue des Champions avec une demi-finale en 99/00 ( perdue contre le Real Madrid, futur vainqueur de l'épreuve ( défaite 2-0 et victoire 2-1 )), un quart de finale en 01/02 ( perdu contre le Real Madrid, futur vainqueur de l'épreuve ( victoire 2-1 et défaite 2-0 )) et un huitième de finale en 03/04 ( perdu contre le Real Madrid ( encore )( 1-1 et défaite 1-0 )) sans oublier l'élimination dès la première phase de groupes en 02/03 suite à la quatrième position du Bayern dans le groupe G derrière le Milan AC, le Deportivo La Corogne et le RC Lens. En un mot ses sept ans de passés à Munich lui fera connaître un niveau international du fait qu'il disputera la Ligue des Champions à chaque saison tout en jouant le haut du classement en Bundesliga ce qui lui vaudra d'étre élu trois fois comme le meilleur latéral du championnat allemand.
 
BIXENTE LIZARAZU

A pratiquement 35 ans l'ancien Girondin décidera pendant l'été 2004 de revenir en France afin de terminer sa carrière dans une équipe française dans le but d'apporter sa grande expérience et ce sera ainsi qu'il choisira l'Olympique de Marseille. En débarquant sur la Canebière il trouvera un effectif de bonne qualité avec la présence de joueurs d'expérience tels que Fabien Barthez, Habib Beye, Demetrius Ferreira, Frédéric Déhu, Sylvain N'Diaye, Laurent Battles, Bruno Cheyrou, Benoît Pedretti, Fabrice Fiorèse, Peguy Luyindula et Steve Marlet mais malgré cela le début du championnat 04/05 sera très dècevant à cause de résultats médiocres ce qui amènera le coach José Anigo à démissionner au mois de Novembre 2004. Alors ce sera Philippe Troussier qui reprendra les rênes de l'O.M et là l'ancien munichois connaîtra des rapports assez difficiles avec le nouveau coach  du fait que ce dernier prendra à parti le basque afin de donner un électrochoc à l'équipe phocéenne. Mais au lieu de cela le fossé sera creusé entre les deux hommes ce qui amènera Lizarazu à quitter Marseille pendant la trêve hivernale. Cette expérience olympienne aura été un vrai échec pour le latéral gauche.
 
BIXENTE LIZARAZU

Alors pour oublier cette mésaventure marseillaise il fera son retour en Janvier 2005 au Bayern Munich où il disputera jusqu'à la fin de la saison 04/05 19 matchs toutes compétitions confondues ( treize en Bundesliga, deux en coupe d'Allemagne et quatre en Europe ). Et ainsi ses statistiques lui permettront de rajouter à son palmarès un nouveau titre national conquis avec quatorze points d'avance sur Schalke 04 tout en ayant la meilleure attaque avec 75 buts d'inscrits et également une coupe nationale aux dépens de Schalke 04 sur le score de 2-1. A préciser qu'il participera aussi à la Ligue des Champions où le Bayern ira jusqu'en quarts de finale qu'il perdra 6-5 score cumulé contre Chelsea ( défaite 4-2 et victoire 3-2 ).
Du fait que le français approchait de ses 36 ans les dirigeants du Bayern décideront de faire revenir à Munich Philipp Lahm après deux années passées à Stuttgart ce qui amènera l'entraîneur Félix Magath à alterner entre les deux latéraux. Et ainsi l'ancien bordelais accumulera 27 rencontres toutes compétitions confondues ce qui lui vaudra de prendre part à un nouveau doublé coupe-championnat réalisé grâce à la victoire finale en coupe d'Allemagne aux dépens d'Eintracht Francfort ( 1-0 ) et aux cinq points d'avance sur le Werder Brême en Bundesliga . A notifier également qu'il sera élu lors de cette année là comme le meilleur latéral gauche d'Allemagne. A préciser que pour la dernière campagne européenne de sa carrière il n'ira pas plus loin que les huitièmes de finale que son équipe perdra 5-2 score cumulé contre le Milan AC ( 1-1 et défaite 4-1 ). Et ce sera sur cette ultime saison que Lizarazu décidera de mettre un terme à 18 ans de carrière durant laquelle il aura pratiquement tout gagné ( titre de champion, coupes nationales, Ligue des Champions, coupe Intercontinentale, coupe du monde et championnat d'Europe ) .

N.B :

Lors de ses huit ans et demis passés au Bayern en plus des trophées remportés avec le club allemand la chose que l'on se souviendra de son passage en Bavière sera son altercation avec Lothar Matthäus, la star de Munich, lors d'une séance d'entraînement ( les deux hommes en viendront aux mains ). Ce qui avait énervé le français c'était l'arrogance du joueur allemand et pour avoir frappé Matthäus il écopera tout de même d'une amende de 10 000 DeutschMark.
 

Sélection : 97

Lizarazu découvrira l'équipe de France en Novembre 1992 lorsque Gérard Houllier le convoquera pour un match contre la Finlande ( victoire 2-1 ). Ensuite il mettra pratiquement quatre ans pour s'imposer chez les Bleus où il sera plutôt utilisé comme remplaçant au poste de milieu gauche du fait qu'Eric Di Méco était titulaire sur le flanc gauche de la défense tricolore.
Il deviendra titulaire au sein de la défense française à partir de l'Euro 1996 en Angleterre où il sera associé à Laurent Blanc, Marcel Desailly et Lilian Thuram. Pour sa première grande compétition internationale il atteindra les demi-finales que les français perdront aux tirs aux buts contre la République Tchèque après un 0-0 final après prolongations.

Ensuite de 1998 à 2000 il entrera dans l'histoire de l'equipe de France en devenant l'un des piliers de la meilleure défense du monde et surtout en devenant champion du monde et d'Europe grâce à la victoire finale en 1998 contre le Brésil ( 3-0 ) et en 2000 contre l'Italie ( 2-1 après le but en or).

La suite sera plus laborieuse avec l'élimination dès le premier tour de la coupe du monde 2002 et le parcours jusqu'en quart de finale de l'Euro 2004 ( défaite 1-0 contre la Grèce, futur vainqueur de l'épreuve ). Après l'échec de l'Euro 2004 il annoncera sa retraite internationale bloquant ainsi son compteur à 97 sélections pour deux buts dont un en coupe du monde 1998 contre l'Arabie Saoudite.
 

BIXENTE LIZARAZU

Distinctions personnelles :

-élu trois fois meilleur arrière gauche du championnat de France.
-élu quatre fois meilleur arrière latéral du championnat d'Allemagne.
-désigné meilleur arrière gauche du monde par la FIFA ainsi que par le journal L'Equipe en 2001.
-en Décembre 2002  il fera parti de la sélection mondiale FIFA pour affronter le Real Madrid lors des manifestations du centenaire du club madrilène ( 3-3 ).
-en 1998 il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur.
-en 2007 il recevra le Prix Guy Wildenstein de l'Académie des Sports.
-en 2011 il figurera dans l'équipe type spéciale 20 ans des trophées UNFP.

Fait divers :

En Décembre 2000 Lizarazu recevra une lettre au domicile de ses parents et cette dernière contiendra des menaces de mort de l'ETA tout en lui demandant de payer "l'impôt révolutionnaire " et lui reprochant d'avoir pris les couleurs d'un "pays ennemi", la France. Et là l'affaire sera rapidement diffusé dans les journaux au point de remonter jusqu'au Premier Ministre Lionel Jospin qui jugera la lettre absurde dans ses motivations et ses fondements tout en apportant son soutien au joueur du Bayern Munich.

Vie hors football :

Bixente est un grand passionné de surf et de ce fait sera membre de la Surfrider Foundation pour la protection des littoraux et des océans. En plus du surf il pratique la voile, la plongée sous-marine et la photographie.

Du fait qu'il était sensible pour l'avenir de l'océan qui était en danger, il créera en 2003 après la marée noire provoquée par le naufrage du pétrolier Prestige l'association Liza pour une mer en bleu qui oeuvra pour la protection de l'environnement et du littoral. Et depuis il participe chaque année  à différentes opérations dont les initiatives océanes en collaboration avec Surfrider Foundation ( journées d'action pour nettoyer les plages organisées par Surfrider Foundation ) ou l'odyssée du flocon à la vague.

En 2009 comme il s'était reconverti au jiu-jitsu brésilien il deviendra champion d'Europe des vétérans ceintures bleues, niveau 1 poids léger et en 2010 il finira troisième en ceinture violette.

En 2011 il commencera une formation en communication, relations publiques et sports ( COREPUS ) à l'Université de Reims ce qui l'amènera à obtenir en 2013 son master ( Bac+5 ) avec mention Bien.

Lizarazu est parrain de l'Association Européenne contre les Leucodystrophies ( ELA ).

RECONVERSION :

Dès l'arrêt de sa carrière Liza signera un contrat de trois ans avec Canal+ pour devenir consultant ce qui l'amènera à prendre part à la coupe du monde 2006.
En 2008 il sera consultant pour la première saison du Canal Football Club, nouvelle émission de football dominicale consacrée à la Ligue 1.

En 2009 il quittera Canal+ à la suite d'un désaccord et là il rejoindra TF1 pour commenter seulement les matchs de Ligue des Champions aux côtés de Christian Jeanpierre et Jean-Michel Larqué.
Ensuite il sera préent en Afrique du Sud pour la coupe du monde 2010 afin de réagir après les matchs sur un plateau et donnera même son avis sur la débâcle de l'équipe de France tout en analysant les causes de cet énorme échec pour les téléspectateurs.

Après le départ de Larqué en Juillet 2010 il sera nommé pour le remplacer définitivement en tant que consultant ce qui l'amènera à épauler Christian Jeanpierre aux commentaires avec parfois Arsène Wenger pour les matchs de l'équipe de France et de Ligue des Champions.
Il intervient également régulièrement dans l'émission Téléfoot sur TF1.
 
En 2008 pour l'Euro 2008 il deviendra consultant sur RTL avant d'animer à partir de Septembre 2009 le Club Liza chaque lundi entre 20 et 21 heures mais à partir de Septembre 2014 le Club Liza aura lieu le dimanche ( toujours de 20 à 21 heures ).

Depuis Septembre 2006 il est le spécialiste de l'équipe de France pour le journal L'Equipe en rédigeant régulièrement des chroniques consacrées aux Bleus.

En 2007 il publiera sa biographie intitulée Bixente. La même année sortira un documentaire retraçant les cent derniers jours de sa carrière de footballeur au Bayern Munich.

En 2013 il produira et réalisera le premier épisode de sa série de documentaires Frères de sport qui se penchera sur des activités diverses telles le surf, le ski ou les arts martiaux brésiliens.

Pendant la coupe du monde 2014 au Brésil il sera aux côtés de Christian Jeanpierre et Arsène Wenger pour commenter toutes les rencontres de l'équipe de France ainsi que la finale Allemagne-Argentine ( victoire des allemands sur le score de 1-0 ).
 

 
PALMARES :

-1992 : Champion de France de D2 ( Bordeaux ).
-1996 : Finaliste de la coupe UEFA ( Bordeaux ).
-1997 : Vainqueur de la coupe de la Ligue ( Bayern Munich ).
-1998 : Vainqueur des coupes d'Allemagne et de la Ligue ( Bayern Munich ) et champion du monde ( France ).
-1999 : Champion, vainqueur de la coupe de la Ligue et finaliste de la Ligue des Champions ( Bayern Munich ).
-2000 : Champion et vainqueur des coupes d'Allemagne et de la Ligue ( Bayern Munich ) et champion d'Europe ( France ).
-2001 : Champion d'Allemagne et vainqueur de la Ligue des Champions et de la coupe Intercontinentale ( Bayern Munich ).
-2003 : Champion et vainqueur de la coupe d'Allemagne ( Bayern Munich ).
-2004 : Vainqueur de la coupe de la Ligue ( Bayern Munich ).
-2005 : Champion et vainqueur de la coupe d'Allemagne ( Bayern Munich ).
-2006 : Champion et vainqueur de la coupe d'Allemagne ( Bayern Munich ).

BILAN DE CARRIERE :

-1988 à 1996 : Bordeaux ( France ) 246 matchs joués pour 27 buts de marqués.
-1996 à 1997 : Athletic Bilbao ( Espagne ) 16 matchs joués.
-1997 à 2004 : Bayern Munich ( Allemagne ) 152 matchs joués pour sept buts de marqués.
-2004 à Janv 2005 : Marseille ( France ) 14 matchs joués.
-Janv 2005 à 2006 : Bayern Munich ( Allemagne ) 31 matchs joués.
 
 
 
 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.212.30) if someone makes a complaint.

Report abuse